Bar le Vestiaire

Comme les choses ont changé au Bar Le Vestiaire depuis son ouverture en décembre 2012! Que le vent a tourné! Et pour le mieux, sans aucun doute!

Ce changement, on le doit, entre autres, à un nouveau trio, une autre orientation : Tout en continuant son rêve de gérer son propre bar, Simon Léveillé a décidé de s’entourer de deux nouveaux partenaires : Simon Goulet et Sophie Lamote. Trois personnes! Trois régions bien différentes! Trois habitants de Rosemont de longue date!

Ou pourrions-nous dire : quand le Québec rencontre Montréal et la Belgique…

Ce trio de saveurs aussi hétéroclite que complémentaire, on le ressent au cœur même des murs de l’établissement ainsi que dans nos verres. C’est en gardant chaque jour le souci de cette triple vision que Simon choisit rigoureusement ses boissons et aliments :  Les produits québécois sélectionnés avec goût côtoient désormais les bières belges les plus réputées.

En plus de ces évolutions dans le menu, de nombreuses modifications ont eu lieu au sein même du bar : quelques changements de décor par ci par là, des éléments ornementaux belges un peu partout, une ambiance feutrée avec déco en bois, et voilà que Le Bar Le Vestiaire est plus chaleureux que jamais.

Oui l’équipe a évolué et changé pour un partenariat plus fort, plus équilibré, mais la formule reste la même! Toujours aussi local, encore plus convivial, l’endroit a sans aucun doute gardé sa spécificité et ses particularités. Le personnel du bar connaît sur le bout de ses doigts les bières des microbrasseries du Québec qu’il fait grand plaisir à découvrir. Préférence pour les amères ? Quelle bière agencer avec vos nachos ? Celle-ci avant celle-là ou le contraire ? Ils ont toujours le conseil adéquat! Sans oublier la bouffe de type bistro... La rumeur dit qu’on y trouve les meilleurs nachos en ville. 

Toujours heureux et fiers de faire partie de la Plaza St-Hubert, entre les rues Beaubien et St-Zotique, les trois partenaires sont très enthousiastes à l’idée de se retrouver, dans plusieurs mois, au sein même d’une artère commerciale complètement modernisée.

Le Bar a réussi à élever son jeu d’un cran et à force d’un travail acharné, a enfin récolté le fruit de son labeur!