Les guerriers de la parade

Publié le 02/12/2015

Ça fait maintenant 10 ans que je conçois et organise des événements d’envergure et ce que j’ai vécu lors de cette édition du Défilé des rêves n’a jamais été égalé. Un événement, ça s’organise à coup de brainstorm, en temps supplémentaire, à sueur de bras, en multiples tâches connexes, en créativité et surtout en coups de génie pour tenter d’entrer dans les budgets tout en visant le plus bel événement qui soit. En dépit de tous les efforts qui peuvent être engagés par l’équipe de direction des mois durant, c’est surtout sur le terrain la journée même que ça se vit, et l’édition 2015 du Défilé restera gravée dans ma mémoire bien longtemps pour cette raison.

On dit souvent que le succès de l’événementiel, c’est prévoir l’imprévu. Je pense pouvoir dire être pas mal à mon affaire là-dessus. Les minutages, fiches logistiques, listes de matériel, rappels par courriel, pense-bête... sont mes meilleurs amis. Selon moi, ils doivent être faits même si tout s’enligne bien parce que même si on croit être à toute épreuve, la température et l’humain, on a peu de contrôle là-dessus. Cette fois-ci, on a vu la catastrophe arriver ; une parade du Père Noel sous la pluie, c’est pas mal le pire scénario envisageable sur la magie et le moral des troupes. Par contre, pas question d’annuler, on devait simplement lâcher prise sur notre perfectionnisme. On sait très bien que les quelques décorations qu’on a laissé au placard auraient été magnifiques et que des ponchos, ça ne fait pas les plus belles photos. Pourtant, pour le bonheur des enfants, ça n’a pas d’importance…

Nous aurions difficilement pu prévoir ce qui allait se passer : les chars allégoriques ayant trop pris l’eau, tous les systèmes électriques se sont retrouvés vulnérables. Résultat : pas de micros pour Père Noel, notre Fée des rêves et les Lutins Serviables qui avaient prévu animer la foule. Le plan B de pluie, qui consistait à parader sous la marquise pour préserver nos artistes s’est avéré excellent mais impossible : la foule était trop nombreuse au rendez-vous! Vous ne pouvez imaginer comment votre présence nous a insufflé une dose de courage. 200 personnes ont défilé cette soirée-là sur la Plaza, chacune d'entre elles a été happée d'une dose d'amour en vous voyant sur les trottoirs.

Au final, nous avons pu dénombrer 25 000 personnes contrairement à 30 000 à l’édition précédente. On n’aurait pas pu espérer autant. Ainsi, les premiers à remercier, c’est bien vous! Nous sommes plus que touchés que vous ayez décidé de croire que la Plaza pouvait réaliser un bel événement même si tout indiquait un échec. Nous sommes choyés de voir vos beaux vidéos et de lire vos commentaires sur les médias sociaux qui nous encouragent à continuer et nous félicitent. On a clairement le meilleur public!

Quant aux artistes, le succès de cet événement vous revient. Plusieurs de mes collègues ont qualifié cette parade comme une bataille au front. On aurait clairement dit que tout ce beau monde se rendait à la guerre pour une cause qui leur était très chère. En sortant à l’extérieur vers les 18h45, on a regardé la pluie dans les yeux et on lui a crié qu’elle ne gagnerait pas ; tous ensemble, on a chargé vers l’ennemi. Elle n’a pas bronché mais de notre côté, on a pas abandonné un seul instant et on s’est rendu au bout avec tous nos hommes. Elle nous a même rendu plus forts et plus unis et c’est pour cette raison que les gens qui étaient présents ont pu vivre une expérience unique.      

 

Les guerriers, voici les remerciements que vous méritez :

Merci à Père Noel et à son Village qui n’ont pas hésité un seul moment ; ce serait sur le char allégorique et un peu de pluie ne les empêcherait pas de rendre les enfants heureux. Un parapluie et c’est réglé. Merci à la gang de l’Académie de danse Scream qui a lancé le premier cri de ralliement dans les équipes d’animation et n’a pas douté une seule seconde. Merci à nos nouveaux venus de Marie-Prose qui auraient tout donné pour effectuer leur chorégraphie, même si l’événement avait eu à être annulé. Le Chœur Solis, nous vous garantissons que vos chants ont réchauffé les cœurs de plusieurs, vos rhumes ne sont pas en vain. Les Ambassadeurs de la Montérégie, merci d’avoir pris la décision de sortir vos instruments à la pluie, ils ont clairement fait la différence et on espère qu’ils se portent bien. La gang d’Idééaliste, merci d’avoir repris la balle du pied levé et de votre enthousiasme dans le défilé. Les Foutoukours, d’être passé par-dessus votre politique de pluie et d’avoir fait sourire les enfants en pré-défilé. Votre partenariat nous est très cher. Aux jeunes de l’Hôte Maison et étudiants de techniques d'intervention en loisir au CEGEP St-Laurent, qui n’ont jamais hésité et ont interprété des lutins et Pères Noel du monde de grande qualité. Mes Lutins Serviables adorés, Mme. la Fée, d’avoir accepté de faire fi des animations micro que vous aviez pratiqué et d’avoir tout de même trôné en haut des chars, à l’endroit le plus pluvieux et froid de toute la Plaza. Stéphane Simard, propriétaire chez Lozeau qui a sauvé Noel en nous fournissant un système de son à batterie pour amplifier Père Noel sans danger. Steeve, d’avoir fait patienter la foule et de les avoir fait participer comme jamais auparavant. À Claudio qui a poussé les limites de la technique à son maximum et à qui nous sommes très reconnaissants d’avoir préservé avant tout la sécurité de tous. À Martine d’avoir poussé les limites de son appareil photo au stade du degré de difficulté 10/10. À CLB, aux étudiants en techniques policières de Maisonneuve et au poste 35 du SPVM qui ont assuré la sécurité pendant un gros 6 heures sous la pluie. Aussi, bien évidemment, nous ne pouvons passer sous silence l’apport de l’Arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie mais surtout de la Caisse Desjardins De Lorimier-Villeray qui n’ont pu se joindre à la parade mais sans qui tout ceci n’aurait pu vous être présenté.  

Sur une note plus personnelle, merci à mes ex-stagiaires adorés, Gaelle, Marie-Ève et Dany-Pier qui ont accepté de nous donner un coup de main sans questionnement et qui nous ont permis de réaliser cet événement sans avoir à douter que l’accueil des invités et la sécurité seraient gérés de mains de maître. Olivier, mon partenaire de toujours, merci d’avoir tenu les rênes de cet événement. Tu as été notre Mel Gibson qui a mené toutes ces personnes à la guerre, personne ne t’arrive à la cheville dans les discours d’inspiration. Le plus grand plaisir de travailler avec toi c’est de savoir sans aucun doute que tu feras l’impossible pour effectuer le plus bel événement. Les chefs de tableaux, merci d’avoir suivi Olivier et moi dans cette aventure, c’est rassurant et touchant de voir qu’après toutes ces années vous continuiez de croire en nous. Sylvie, Mike, Denis, ça ne serait pas possible sans votre si grande expertise de la Plaza. Merci d’être toujours à mes côtés.

Sur ce, nous vous souhaitons à tous de joyeuses fêtes et au plaisir de vous voir à la 12e édition du défilé! 

*Crédit photo Martine Lavoie / SDC Plaza St-Hubert. Plus de photos à venir sur notre Facebook dans les prochains jours. 

0 commentaire pour: Les guerriers de la parade