Les fêtes en familleS

Publié le 16/12/2014

Depuis près de 4 ans maintenant, je fais partie du club select des belles-mamans cool et branchées. C’est avec grand bonheur (et parfois quelques nuits écourtées), que j’ai accueilli dans ma vie chum et M. Louloup, du haut de mon tout récent quart de siècle. Monsieur d’à peine deux ans était loin de se douter qu’il se trouverait du coup avec un nombre démesuré de familles. Chum et moi n’avions pas envisagé que la définition des fêtes que nous avions se verrait autant changée.

Après plusieurs essais, nous sommes arrivés avec la mère de M. Louloup à une entente qui semble plaire à tout le monde. Elle ressemble à peu près à ceci.

  • 24 décembre : Conjoint et moi chez maman-conjoint - M. Louloup chez Grand-maman maternelle
  • 25 décembre : Conjoint et moi chez maman-conjoint - M. Louloup chez Grand-papa maternel
  • 26 décembre : L'anniversaire de M. Louloup, toutes les familles et amis inimaginables sont invités à la maison pour fêter sous le sapin (nous n’avons toujours pas maîtrisé l’art de donner les cadeaux à M. Louloup : apporté par Père Noel ou Grand-maman? C’est mêlant avoir un petit Jesus!)    
  • 27 décembre : Conjoint, M. Louloup et moi dans la famille de Grand-papa paternel
  • 28-29 décembre : Viva Ciné-Cadeau, les Lego,  les forts (oui, on a une cour dans Rosemont – Petite-Patrie, on est chanceux de même!) mais aussi le lavage et la bouffe pour le switch de valises 
  • 30-31 décembre : Mon trio chez mes grands-parents
  • 1-2 janvier : Mon trio chez mes parents
  • 3 janvier : Retour progressif à la vie normale

Question de complexifier la chose, plus de 1 300 kilomètres nous séparent de toutes ces familles. Pour nous les fêtes, c’est donc aussi ajouter à la dépréciation de notre véhicule et passer près de 15 heures en voiture pour aller voir tout notre beau monde. Nous avons donc remplacé ‘’regarder la neige tomber en buvant un chocolat chaud et écoutant des cantiques de Noel’’ par ''passer une bonne partie de nos vacances sur les Ohhhhhhh combien agréables routes du Québec''.   

La gestion d’une garde partagée, ce n’est pas simple, surtout dans le temps des fêtes. Dans notre cas, le casse-tête tourne à l’entour de M. Louloup ; on veut qu’il puisse voir le plus de gens possible. C’est généralement le seul temps de l’année où il peut voir tout ce beau monde. Le tout s’est passablement bien imbriqué mais il a fallu faire des concessions. Au final, les fêtes, c’est fatiguant mais avec autant de gens qu’on aime, ça fait qu’on ne regrette pas trop la dégustation de chocolat chaud…

Joyeuses fêtes à tous! 

0 commentaire pour: Les fêtes en familleS